Mastercard et Visa se lancent dans la réalité augmentée pour nos achats
, / 52 0

Mastercard et Visa se lancent dans la réalité augmentée pour nos achats

SHARE
Mastercard et Visa se lancent dans la réalité augmentée pour nos achats

MasterCard  et Visa se lancent dans la bataille de la réalité augmentée appliquée au retail afin de tenter d’apporter des réponses rapides face aux projets que nourrissent les GAFA dans ce secteur.

MasterCard, dans cette perspective, s’est associé avec swarovski, afin de proposer une solution de boutique en ligne utilisant la réalité augmentée.

Il s’agit pour l’opérateur de cartes bancaires de répondre à Visa, qui a lancé pour sa part en juillet dernier, sa solution de réalité virtuelle en partenariat avec Payscout baptisée Payscout VR Commerce.

Si les solutions de réalité augmentée ont déjà été testé dans le secteur du tourisme afin de relancer / sauver les agences de voyages, en proposant une expérience immersive, l’arrivée d’Apple sur se segment avec iOS 11 semble aiguiser les appétits ou les craintes de la concurrence.

Afin de se différencier de la concurrence, Mastercard a fait le choix de s’associer avec Swarovski, afin de proposer une expérience d’achat immersive des produits de la marque de cristaux. Des espaces dédiés virtuels de proposer la collection Atelier Swarovski, composée d’objets de décorations intérieurs conçus par des architectes et designers reconnus.

 

De son côté, Visa a lancé une application de paiement en réalité augmentée, Payscout VR Commerce.

Cette solution, disponible sur le store Google Play, doit permettre au client de voir en 3D une série de produits, ici des vêtements, afin de pouvoir, s’il le souhaite les acheter dans la foulée.

 

La solution proposée par Visa est compatible avec le casque de réalité virtuelle Google Cardboard, l’un des moins chers du marché.

La version iOS devrait prochainement suivre. Reste à savoir si les consommateurs, au-delà de l’effet de mode, utiliseront massivement ces solutions.

Le ballon d’essai de Google via l’utilisation de son moteur 3D Tango, qui a été utilisé dans Pokemon Go mais aussi en test chez Walgreen dès 2014, laisse envisager de belles perspectives en la matière.

 

On retrouve, une fois de plus ici, la bataille acharnée que se livrent les GAFA avec les brick&mortar et acteurs traditionnels du retail. Leur nouveau terrain de bataille, toujours au coeur du retail, pourrait s’appuyer sur les solutions de réalité virtuelle.

 

David BARTHE

Pour voir tous nos articles sur le sujet du Retail et de la réalité augmentée

Leave a Reply

Your email address will not be published.